L’éco-conception des sites web ou comment réduire son empreinte écologique

Intégrer l’éco-conception à un processus de production et de réflexion, c’est se poser avant tout la question d’une alternative : Est-il possible de faire autrement ? Est-il possible de faire mieux tant en termes de production, de coûts de fabrication, qu’en termes d’impact écologique ?

2 mots contractés : “écologie” et “conception”

Des milliards de gigaoctets de données inutiles sont téléchargés par les internautes pour afficher des sites web mal conçus, ce qui représente avec un peu de recul des heures d’attente pour rien… Transferts de données, affichages des éléments superflus et ressources externes parasites ralentissent l’exécution d’un site web et demandent une infrastructure physique surdimensionnée. Tout cela a un impact inacceptable sur notre empreinte écologique et les coûts environnementaux sont énormes.

Grâce à l’éco-conception, il est possible d’offrir des temps de réponse raccourcis aux internautes, engendrant des économies et par extension un geste fort pour la planète.

Il est aujourd’hui simple d’envisager des solutions. La réduction de l’empreinte écologique des sites web passe essentiellement par la diminution :

  • du temps de téléchargement des contenus et donc des quantités de données transférées
  • de la puissance informatique nécessaire à l’affichage des pages web
  • des ressources serveurs consommées pour la génération d’une page dynamique

Eco-concevoir un site web consiste à adopter le bon compromis. Définir les valeurs, les fonctionnalités principales des utilisateurs, créer un produit qui a du sens.

L’éco-conception s’applique à chaque étape de conception d’un site web, à l’expression de ses besoins quotidiens. La solution se doit d’être centrée utilisateur. La conception graphique devra tenir compte de ces contraintes de performance et le développement devra optimiser les temps de réponse et éviter l’utilisation de portions de codes inutiles et superflues. Pas de porte-avions pour aller à la pêche, cela parait trivial, mais nous sommes malheureusement encore loin d’appliquer cet exemple.

Un engagement durable, incontournable ?

Par la crise que nous avons tous traversée, par l’énergie collaborative et participative, par la conscience collective et mondiale, il est aujourd’hui simple et engageant d’énoncer des vérités, qui, nous l’espérons seront celles de demain. Une charte responsable doit être instaurée dans nos domaines, nos métiers et nos réflexions. Il est désormais essentiel pour chaque entreprise de se positionner fortement en faveur de la protection de notre environnement. Les actions de communications maîtrisées et conseillées contribueront efficacement à cet effort collectif qui se doit d’être un réflexe.

Pour conclure, intégrer une charte «d’éco-conception», c’est s’assurer d’une démarche pérenne et respectueuse de l’environnement. Sans donner de leçons, nous nous demandons comment est-il possible de faire autrement.

Default image
Baptiste Ségard
UX / UI Designer - Eco-concepteur
made by CAD
× On discute ?