Et si demain, on décloisonnait la Communication interne ?

Trois semaines après une rentrée pas tout à fait ordinaire, le moment est venu pour nous d’ouvrir le dossier communication interne. En première ligne lors de la crise sanitaire, la Comm’interne vit actuellement de profondes transformations. Etat des lieux.

Contact et proximité

S’il est un bénéfice que chacun accorde à la crise sanitaire, c’est d’avoir redonné du sens aux fonctions comm’interne des entreprises. Confinement, télétravail, besoin d’informations en temps réel… Les services ont été mis à rude épreuve face au « chaos organisationnel » créé par l’insaisissable Monsieur Vidoc (notre retour d’expérience à lire ici). Le contact et la proximité qu’ils ont réussi à installer pendant cette période ont été salués. L’esprit de solidarité, la volonté de dépasser les situations de blocage ont aussi rendu l’impossible possible, fédérant comme jamais les équipes. Mais 6 mois après l’appel au confinement du 17 mars, que reste-t-il de ces pratiques ? Et, question centrale : comment capitaliser sur celles-ci pour éviter un retour à la « normale », forcément contre-productif pour les entreprises et leurs collaborateurs.  

Être utile tout simplement ?

Créer du lien, être à la disposition du collectif, être plus humain, ne plus être le « passe-plat » de la direction… Les attentes et le sens donnés aux missions de la comm’interne sont très clairement identifiés par les collaborateurs. En un mot le caractère d’utilité est une priorité, comme pour prolonger l’état d’esprit du début d’été. Les collaborateurs se sont servis de l’expérience Covid pour identifier et exprimer leurs nouveaux besoins. L’attente est forte, et mettons les pieds dans le plat, les  agences et les services de comm’interne sont en première ligne. Avouons-le, nous avons sans doute négligé les attentes réelles des collaborateurs. Les sujets parfois trop éloignés de la vie réelle, du terrain et du vécu, ont sans doute creusé un fossé entre les services “comm” et les collaborateurs. Un constat s’impose à tous aujourd’hui. La communication interne doit répondre aux attentes en décloisonnant les sujets… et ses pratiques.

Lâcher la bride

On vous prévient, on rentre dans le dur du sujet. Très clairement, si la comm’interne veut vivre sa transformation, l’organisation traditionnelle en silo est à bannir. Vous pensez sans doute « Mais oui, c’est déjà le cas, on sait tout ça… ». Je vous répondrais « c’est tant mieux, c’est un bon départ, car ça prouve que vous êtes convaincus par la chose ». Mais l’heure est venue de dépasser le constat et d’aller plus loin en décloisonnant l’information interne et ses outils, et en ouvrant les sujets et les espaces de publication aux collaborateurs… Bref, on s’inspire de ce qui a fonctionné ces derniers mois et on redémarre sur de nouvelles bases.

Passer des mots aux actes

Comment faire cohabiter les canaux digitaux et print ? Comment repositionner les flux d’informations face aux utilisateurs ? Quel rythme donner aux publications ? Comment embarquer toute l’entreprise grâce à la communication interne ? Les questions sont nombreuses, on vous l’accorde. Elles peuvent vous donner le sentiment parfois d’être seul face à une montagne insurmontable…. Rassurez-vous, nous mettons à votre disposition nos grappins, baudriers et autres mousquetons qui faciliteront votre ascension ! Rendez-vous la semaine prochaine pour aborder la phase 1 de votre opération Comm’interne. D’ici là, très belle fin de semaine.

Vous êtes déjà en tenue et souhaitez agir rapidement, contactez-nous !

Pour les autres, inscrivez-vous et recevez directement notre prochain billet.

Default image
Sébastien Hennebique
Business Manager / Stratégie digitale & éditoriale
made by CAD